BLOG

MiXCITY 2013 - Bruxelles folle de ses gays - Mythe ou réalité ?

Article 11 - Bruxelles « Gay Friendly » inspire les institutions européennes par Cédric Blanckaert.

Il y a tout juste 20 ans, une association était créée afin de faire respecter les droits de la communauté homosexuelle qui travaille dans les institutions. De quoi renforcer le côté « gay friendly » de Bruxelles.

Bruxelles a la réputation d'être une capitale « gay friendly ». Même si tout n'est pas parfait, on peut considérer que la capitale fait partie des villes où l'homosexualité peut se vivre en toute liberté. Certes, il y a bien parfois des agressions plus ou moins violentes, mais cela n'est pas la norme et ne reflète en aucun cas une homophobie généralisée. L'arsenal législatif belge a d'ailleurs été récemment renforcé afin de punir de manière plus sévère la criminalité liée à une orientation sexuelle.

Un combat au cœur des instances européennes

Si cette réalité existe aujourd'hui, c'est qu'au fil des années diverses associations ont œuvré pour faire évoluer les mentalités. Un combat mené à Bruxelles jusqu'au cœur des institutions européennes au sein desquelles EGALITE ( Égalité pour les GAis et Lesbiennes dans les Institutions Européennes - Equality for Gays And Lesbians In The European institutions) a été créée en 1993. Un groupement qui porte bien son nom et qui depuis vingt ans tente de lutter contre toute forme de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. Un travail de lobbyiste qui commence d'abord sur le lieu de travail  pour assurer, au sein des organes des institutions, un traitement non discriminatoire pour les couples de même sexe. Avec à la clé des victoires bien plus que symboliques comme le fait d'avoir réussi à convaincre les autorités européennes de reconnaître les partenariats et mariages homosexuels. Ce qui a permis d'assurer les mêmes avantages sociaux aux couples homosexuels.

Loin de se cantonner à son microcosme, EGALITE milite également pour les droits des gays et les lesbiennes en Europe et intervient au niveau législatif. Ce qui a permis d'inclure un article sur la non-discrimination dans le traité d'Amsterdam. Le politique en matière de dépistage VIH est également un des points d'attention particulièrement suivi par les membre d'EGALITE.

Le travail du groupement consiste aussi à mettre les personnes en contact par le biais de dîner par exemple, comme celui qui se déroulera le 11 septembre prochain dans un restaurant typique de Strasbourg. Des membres qui sont tenus informés des dernières actualités LGBT internationales au travers d'un blog (www.egalite-online.eu).

On s'aperçoit donc que la politique « gay friendly » de Bruxelles se diffuse jusque dans les arcanes du Caprice Des Dieux. De quoi faire résonner bien au-delà des frontières, des droits qui sont aujourd'hui une évidence pour les Bruxellois.

A découvrir dans un prochain article, l'interview du secrétaire d'EGALITE.